EUROSERVIL - Les « origines » serviles de l’Europe. Extranéité, esclavage et lutte pour l’accès aux droits de citoyenneté dans les sociétés euro-méditerranéennes (XVe-XVIe siècle)

Ce projet scientifique porte sur la place jouée par l’esclavage dans la construction des sociétés européennes du XVe au XVIIIe siècle. Faisant l’hypothèse que l’asservissement et les métissages qui en sont issus ne sont pas des phénomènes exclusivement coloniaux, il s'intéresse à la construction de la citoyenneté à partir de l’esclavage en se fondant sur des archives issues de la pratique sociale (actes notariés, justice, administrations municipales et ecclésiastiques).
Projet lauréat de l'AAP Consolidation de réseaux européens MSH - Institut LLSHS (2022-2023).

Religion & Society in 19th-century Britain

Le but de ce projet est de formaliser, structurer et développer un réseau de chercheurs européens travaillant sur le thème de la place de la religion dans la société britannique du XIXe siècle. Les chercheurs et enseignants-chercheurs impliqués viennent de trois pays différents, et exercent dans trois disciplines différentes. C’est là le point fort de ce réseau dont la méthodologie nécessairement multidisciplinaire permettra une approche variée des projets auxquels il s’attèlera.
Projet lauréat de l'AAP Initiation de réseaux européens MSH - Institut LLSHS (2022-2023).

Transacor - Correspondances transatlantiques en temps de crise (1789-1816)

Dans la continuité du projet I-site « Dire l’intime en exil », le projet Transacor se concentre se concentre sur des correspondances privées transatlantiques à l’époque de la Révolution française. L’objectif est à la fois de restituer l’expérience intime de la guerre, de l’exil, du soulèvement des esclaves dans le contexte de la révolution atlantique et de reconstituer les réseaux qui relient ces vies interconnectées et qui sont le support de la circulation des idées d’un continent à l’autre.
Projet lauréat de l'AAP Initiation de réseaux européens MSH - Institut LLSHS (2022-2023).