La mort, et si on s'éduquait ?

Lien contenu

Lundi 05 juin 2023
08:30:00
MSH + MIU
Clermont-Fd

Le colloque international et interdisciplinaire, La mort, et si on s'éduquait ?, qui se tiendra du 04 juin au 06 juin à la Maison des Sciences de l'Homme (MSH) et à la Maison Internationale Universitaire (MIU) de Clermont-Ferrand, marque une étape décisive, notamment au regard des évolutions sociétales sur la fin de vie. Ce colloque entend placer la mort au centre de la réflexion, des soignants comme des citoyens, pour concilier des points de vue qui sont moins divergents qu'on ne le rappelle souvent. Les orateurs, comme les intervenants qui proposent des ateliers plus pratiques, font de ce colloque une manifestation scientifique ouverte, organisée dans l'esprit des travaux conduits par l'équipe SlaMOR (Soigner la Mort), qui pense que notre époque doit éduquer pour soigner le mourir, de tous, en toutes circonstances

Présentation

Ce colloque est organisé par le laboratoire ACTé et la MSH de Clermont, en partenariat avec les laboratoires vannetais Prefics et lorrain 2LPN. Il émane d’une équipe de chercheurs et professionnels impliqués dans le soin apporté à la Mort qui a déployé le programme scientifique Soigner la mort (SlaMOR) porté au sein de la plateforme nationale de recherche sur la Fin de Vie (PNRFV) et financé par le Réseau national des MSH de France (RNMSH).

DiflamorLa parole des soignants est cruciale. Elle gagne à être étudiée en contexte, les situations d’hospitalisation ou de trépas à domicile ne pouvant pas toujours faire appel à la médecine palliative. Par-delà les apports des soins palliatifs, le colloque entend interroger l’abord ordinaire du mourir par les infirmiers, sages-femmes, aides-soignants, thanatopracteurs, médecins, cadres de santé, etc. en proie aux situations de trépas. La personne âgée est concernée. La situation handicapante est souvent placée au coeur du processus. Mais pas uniquement… Tout soignant interagit avec son équipe, ses patients, les familles. Les mots pour dire, approcher, traverser l’épreuve de la mort convoquent des ressentis, des perceptions, des émotions, qui eux-mêmes traversent tous les services de santé.

Trois axes structurent la manifestation :

Axe 1 - Le langage des soignants : quels mots pour dire la mort ?
Axe 2 - Simulation en santé en conditions délicates : quel développement professionnel ?
Axe 3 - Conditions de travail des soignants : quelles pratiques et politiques pour améliorer le dialogue soignants-mourant ?

Il s'agit de faire une place au dialogue sociétal pour envisager un renouveau dans les tensions parfois mal ressenties ou au contraire bénéfiques entre la société et les structures de soins. Les conditions de ressentis, participant à la perte, à la mort, qu’elles soient professionnelles ou personnelles, forgent actuellement une partie du renouveau des formations médicales comme paramédicales au sein du développement des humanités médicales.
Dans le cadre de cette place donnée au dialogue sociétal autour de la question concrète du mourir, les ressentis/perceptions en phase de trépas au sein des équipes en santé engagent à s’intéresser aux pratiques professionnelles. L’essor de pratiques langagières, corporelles, artistiques pour penser, accompagner l’amélioration des conditions de travail, notamment hospitalières des soignants, sera accueilli. La montée en nombre des prises en charge nécessaires des personnes âgées due au papy-boom, de l’encadrement de la perte d’autonomie croissante due au vieillissement, du handicap vécu suite aux accidents de vie, des potentielles rédactions de directives anticipant le trépas enjoint à considérer la mort ordinaire comme de plus en plus présente au coeur de nos sociétés modernes.

Cafés_mortels

Le colloque propose de s’engager à valoriser/diffuser la Mort (DIFlaMOR) auprès des soignants comme de la société civile pour servir les politiques en santé publique. Cette manifestation scientifique regroupe des chercheurs et praticiens intéressés par le sujet, ou ayant conduit des travaux récents dans le domaine, pour discuter des voies à prendre pour soigner nos mots concernant la mort, l’instant du trépas, questionner les soignants sur leurs ressentis, leurs perceptions, afin d’assurer une quiétude d’esprit pour les patients comme pour nous tous quand nous serons mis face à notre mort. Le colloque international interdisciplinaire joint les sciences humaines et sociales à la pratique de la médecine dans le double secteur de l’oncologie et de la neurologie, grâce aux partenariats sur Clermont-Ferrand du CLCC* Jean Perrin et du CRCSLA** du CHU. La manifestation s’ouvre cependant aux présentations et échanges avec tous les autres secteurs médicaux ou paramédicaux : pédiatrie, obstétrique, réanimation, urgence, etc.

* Centre de Lutte contre le cancer. **Centre de ressource et de compétence pour la SLA (maladie de Charcot) et maladies du neurone moteur.

Inscription obligatoire

Programme

Programme général : cliquer...