Notre histoire

Tr-10 ans
Voir la vidéo

Célébrer, en 2016, les dix ans d’existence de la MSH de Clermont-Ferrand fut l’occasion de porter un regard sur l’importance du travail réalisé, du chemin parcouru qui permit aux SHS du site clermontois d’être clairement identifiées à l’échelle nationale : les Maisons des Sciences de l’Homme constituent un marqueur indispensable des vingt plus grands sites universitaires français. Cet anniversaire relevait aussi d'une volonté de montrer à un large public l’importance de la recherche en Sciences Humaines et Sociales dans un monde en mutation où les repères et les explications sur le sens de la vie en société sont plus que jamais nécessaires. Lors de cette journée, une table-ronde a réuni celle et ceux qui en ont assuré la direction depuis ses origines pour un retour d’expérience sur les dix premières années de l’institution et une réflexion sur les modalités de la mise en place de l’élément au cœur de ses missions : l’interdisciplinarité.
 

Les directeurs successifs

  • 1999 - 2004 : Jean-Luc Fray, Professeur d'histoire médiévale
  • 2004 - 2006 : Sylviane Coyault, Professeur de littérature française
  • 2006 - 2009 : Laurent Jaffro, Professeur de Philosophie
  • 2009 - 2013 : Laurent Rieutord, Professeur de géographie
  • 2014 - 2020 : Jean-Philippe Luis, Professeur d’histoire contemporaine / Directeur-adjoint, Michel Streith (DR CNRS)
  • 2021 - ... : Sophie Chiari, Professeur de littérature anglaise 

De 1999 à nos jours...

L’origine de la MSH de Clermont est une Maison de la recherche de l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines de l’Université Blaise-Pascal, née en décembre 1999. En mai 2004, l’institution issue de cette Maison de la recherche, mais augmentée d’équipes extérieures à l’UFR LLSH (notamment les psychologues et les spécialistes des sciences de l’éducation) et dans la perspective de collaborations sur l’ensemble du site clermontois, a obtenu le label du Réseau national des MSH et a adhéré à sa charte.

Avec cette reconnaissance, il s’agissait bien de regrouper sous un même toit toutes les disciplines des sciences humaines et sociales afin de créer de nouvelles synergies, et d’éviter le maintien d’un paysage scientifique éclaté en SHS. Toutefois, l’autre université du site, l’Université d’Auvergne, qui était partie prenante du projet dans un premier temps, s’en est très vite désolidarisé ce qui signifie que les disciplines SHS qui étaient représentées dans cet établissement (droit, gestion et sciences économiques) n’ont pas rejoint la MSH. Dès 2006, la MSH connaît une nouvelle évolution puisqu’elle s’engage dans une procédure de reconnaissance comme UMS. Acquis au 1er janvier 2008 (UMS 3108, tutelles UBP et CNRS), ce label conduit la MSH à développer autant les services aux équipes que les programmes interdisciplinaires et innovants. Le travail réalisé permet la reconnaissance comme USR en 2012 avec la même double tutelle, et un rattachement CNRS principal à l’INSH et secondaire à l’INEE. Les statuts de l’unité élaborés en 2012 sont signés par les tutelles en 2014. 

La fusion des deux universités clermontoises au 1er janvier 2017 a permis d’intégrer progressivement à la MSH les trois laboratoires SHS de l’ancienne université d’Auvergne, à savoir les juristes du Centre Michel de L’Hospital (CMH) et les gestionnaires du Clermont Recherche Management (CleRMa), à partir de 2018, puis les économistes du Centre d'Etudes et de Recherches sur le Développement International (CERDI) en 2020. La Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand (UAR 3550) fédère aujourd'hui les 15 laboratoires en SHS de l’ensemble du site clermontois, auquel s'ajoute Ressources, groupe de recherche de l'Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand (ENSACF).  

La MSH est localisée depuis 2000 dans un bâtiment rénové sur le site Ledru, sur environ 3 450 m2. Cet emplacement privilégié de centre-ville, à deux pas des UFR en SHS, de la Bibliothèque universitaire est un atout pour l’attractivité de l’unité et pour l’accueil du public. Par sa situation géographique, la qualité de ses équipements, la MSH est devenue le lieu privilégié des manifestations scientifiques organisées à l’UCA, non seulement en SHS, mais aussi pour des opérations menées pour l’ensemble de l’université (réception des professeurs Honoris Causa, cérémonies de délivrance de la Légion d’Honneur, interview de personnalités extérieures…), ainsi que pour d’autres acteurs en SHS du site clermontois. 

Hommage à M. Jean-Philippe Luis

jp-Luis-2Jean-Philippe Luis nous a quittés au terme d’une longue épreuve. Nous sommes nombreux à mesurer avec tristesse le vide qu’il laisse au sein de la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand. Historien internationalement reconnu de l’Espagne contemporaine, il l’a dirigée depuis 2014 en favorisant nombre de rapprochements disciplinaires dont font foi séminaires et colloques, ou en s’ouvrant au droit, à la sociologie, au management, à la gestion et à l’économie, comme le suggérait la réunification des universités clermontoises. Il a donné à l’institution un relief et une dimension nouveaux, obtenant des postes, développant les technologies, l’archéologie, encourageant à la création de bases de données, à la sitographie, à la filmographie, fondements d’une reconnaissance par le réseau national des MSH.
Jean-Philippe Luis aura donc été un grand directeur, dynamique et déterminé, promouvant de multiples projets de recherche, œuvrant sans relâche en faveur de l’interdisciplinarité des laboratoires clermontois dans le domaine des sciences humaines et sociales, faisant reconnaître et rayonner une institution qui lui était chère. Il a su nous communiquer son énergie et son enthousiasme. Toujours à l’écoute, il n’a eu de cesse de nous fédérer, de renforcer nos synergies, et de nous faire progresser. Si un mot devait synthétiser la manière dont il a dirigé son équipe, ce serait celui de « bienveillance ».
Jean-Philippe Luis était un homme juste et droit, un esprit vif et fin défendant de belles valeurs, ouvert aux autres, amical avec tous, ne manquant jamais d’humour. Énergique, disponible et attentif aux initiatives de chacun (dans le cadre de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de l’ANR, de l’Europe, et de l’I-Site notamment), il a marqué de sa personnalité chaleureuse une maison, une équipe, qui sauront lui rendre l’hommage qu’il mérite.

L’équipe de la MSH de Clermont-Ferrand, avec les laboratoires associés